Sélectionner une page

Communiqué de Nicolas Faure, membre du bureau départemental

C’est la double peine qui, une fois de plus, s’abat sur le briançonnais.
Ce matin la population apprend, déconcertée, que l’express de nuit Briançon-Paris-Briançon
sera suspendu pendant le mois de juillet et d’août prochains pour cause de déconfinement.
Cela veut dire qu’en plus des dégâts économiques considérables que le monde du tourisme connaîtra cet été, Briançon ne sera plus accessible aux parisiens, pour lesquels le train est souvent le seul moyen de locomotion pour partir en vacances.

Comme à l’habituée, silence de la préfecture, agitation feinte d’un député élu sous les couleurs de la majorité présidentielle, et pour finir incapacité des élus locaux à se liguer pour dénoncer ce scandale.

A croire que certains, veulent voir notre département rayé de la carte touristique en plus de la carte économique et sanitaire comme nous le constatons tous les jours (8 mois d’attente pour obtenir un rendez-vous chez un ophtalmologue à l’hôpital Briançon).