Sélectionner une page

Communiqué de presse de Nicolas Faure, membre du bureau départemental RN 05

On les voit tous dans Briançon depuis environ un mois avec leurs camions blancs sur le bord de la route, précédés de cône de chantier rouge et blanc. Le fameux P (Portugal) inscrit sur leur plaque d’immatriculation dénote leur origine étrangère. Qui sont-ils ? Ce sont les techniciens télécom qui pour le compte de SFR, installent la fibre internet dans tout le département.
Les camions sont immatriculés au Portugal, mais il semblerait que les personnels soient issus des pays de l’est (Roumanie) et que les véhicules soient loués en Espagne.
A la fin, « vive l’Europe » comme le dit toute la classe politique « progressiste » des décennies et surtout les grands capitaines d’industrie qui se frottent les mains.

En effet, exécuter une prestation de service au moindre coût au moins disant, c’est possible grâce à la directive « travailleurs détachés »  qui défraye la chronique depuis de nombreuses années et qui n’est que la continuité d’une européanisation à marche forcée des peuples.
En effet, l’opérateur de télécommunications SFR a signé en décembre 2018 avec le conseil général des Hautes-Alpes une convention pour le déploiement de la fibre, contrat qui a été avalisé par l’État à travers son ministre de la cohésion des territoires Madame Gourault.

Si l’on ne peut que saluer le progrès technique qui arrive dans les Hautes-Alpes avec de nombreuses années de retard par rapport aux grandes villes, tout un chacun peut déplorer qu’une fois de plus, ces grands travaux d’infrastructures créent de l’emploi dans tous les pays européens sauf en France sans que ce fait ne gêne le moins du monde les élus du conseil départemental et le représentant de l’État.
Pendant ce temps, ces mêmes élus devront dire cet été aux saisonniers confinés chez eux pour cause de chômage endémique, que l’Europe, « c’est plus de croissance, plus d’emplois et plus de prospérité »…

*Crédits photos Nicolas Faure