Sélectionner une page
Le parti de Marine Le Pen par la voix de son Délégué Départemental Monsieur Nicolas Faure, condamne la décision d’instaurer le c ce jour même en notant ses effets délétères tant sur le plan de l’économie du département que sur le mental des Hauts-Alpins.
Cette mesure incarne pleinement le décalage entre le pays légal et réel, entre les représentants des organismes économiques, les hommes politiques locaux et la population complètement sidérée. Elle marque le poids d’une technostructure devenue complètement folle sans contrôle parlementaire, ce qui est inquiétant quant à la nature démocratique de notre régime politique.
Le parti insiste aussi sur le fait que ce couvre-feu répond directement à la question de la frontière passoire du col du Montgenèvre avec l’Italie depuis des années, restée sans réponse de la part de l’Etat, par manque de courage et de moyens.