Sélectionner une page
Cette semaine, ce sont plus de 18 clandestins qui ont franchi la frontière du Montgenèvre sans aucun titre de séjour alors que pour se rendre dans n’importe quel pays du monde, un visa et une vaccination sont obligatoires.
D’une manière maintenant régulière, la presse quotidienne régionale nous apprend que des « migrants en détresse » ont été récupérés par les pompiers ou le PGHM de Briançon.
Le Rassemblement National des Hautes-Alpes fustige avec la plus grande force l’action des services publics de l’Etat qui facilitent de facto l’entrée irrégulière de clandestins en France et qui font supporter cette charge financière aux contribuables français.
Le Rassemblement National des Hautes-Alpes propose un refoulement systématique des clandestins qui, en vertu des accords de Dublin, ne sont pas habilités à reformuler une demande d’asile en France.
Le parti de Marine Le Pen par la voix de son Délégué Départemental demande aussi des explications à Madame le Préfet qui refuse systématiquement de recevoir son représentant départemental, Monsieur Nicolas Faure.